Avoir de belles fesses hautes et rebondies

20 avr

comment avoir de grosses fesses musclées

 

Hello les filles ! Ca fait un moment que vous me réclamez un post sur mes exercices fessiers mais j’avoue que je n’étais pas à l’aise avec ce genre de publication. Je suis la première à crier au scandale quand « n’importe qui » s’improvise coach sportif, et Dieu sait qu’il y en a un paquet, alors je ne voulais surtout pas qu’il y ait d’amalgame et que je sois moi-même ce que je critique fermement. Je ne le répéterai jamais assez, rien de mieux qu’un coach diplômé  pour vous aider à construire un programme sérieux et attentif, pour suivre ses conseils de diet ou autres. Je vais donc aujourd’hui me contenter de vous dire comment moi je travaille et ce qui marche sur moi mais cela n’engage que moi, je ne suis pas une pro.

 

 

comment avoir de belles fesses musclées

 

Mon rapport au sport

Quelques petits points à éclaircir d’abord, pour que vous compreniez mieux où j’en suis, mon rapport avec le sport, avec mon corps, etc. Déjà il faut savoir que j’ai toujours fait énormément de sport depuis que je suis petite et sans interruption. J’ai commencé par la natation pendant 20 ans, tous les soirs de la semaine, tous les week end et toutes les vacances scolaires avec des stages intensifs. Ensuite avec la danse depuis 15 ans. J’ai pu monter jusqu’à 17h de cours par semaine parfois. Aujourd’hui je continue la danse mais ai nettement réduit le rythme, pas par envie mais par obligation personnelle. Et je me suis mise au fitness depuis 2 ans. Danse + fitness = je vais tous les jours au sport (sauf le dimanche). Je comprends que certains trouvent ça énorme mais quand on pratique beaucoup de sport depuis qu’on est petit ça parait juste normal en fait. C’est quand j’arrête les activités pendant quelques jours que je ressens le manque (physique et moral). MAIS, si j’ai enviede sortir avec des copains un soir ou si on me propose une sortie, je sèche le sport ! La priorité c’est de kiffer ! Je ne me mets aucune pression, que ce soit pour la pratique ou pour l’alimentation. Je suis une pratiquante lambda, comme il en existe des milliers, comme vous l’êtes très certainement vous qui me lisez, sinon vous seriez sur un autre contenu j’imagine.

J’ai donc toujours fait du sport et je connais parfaitement mon corps, ses limites, comment il évolue selon telle ou telle activité, ce qui me permet d’ajuster. Je sais parfaitement quoi travailler ou quoi changer dans mon programme pour avoir les résultats que je veux.

 

fashion fitness blog Gymshark Puma

 

« Faire grossir ses fesses »

Je lis ça partout : « je veux avoir de grosses fesses mais des jambes fines ». Il faut savoir que certaines filles auront moins de mal à obtenir un booty bien galbé, cela dépend de pas mal de choses mais en partie de votre façon de stocker les graisses et donc de transformer ces graisses en muscles grâce aux exercices physiques. Pour ma part j’ai tendance à stocker facilement du gras au niveau des fesses, il est donc plus facile pour moi de transformer cette partie de mon corps. Ensuite, grâce à la natation et la danse (dancehall), tout le bas de mon corps – et plus particulièrement mes fesses et mes cuisses – a l’habitude d’être très sollicité. Sachez également que la cambrure du dos joue beaucoup sur l’aspect visuel des courbes des fesses, c’est-à-dire que plus vous êtes cambrée naturellement, plus vos fesses paraîtront rondes et galbées, ce qui est mon cas. Bon, après faut pas croire, mais je bosse aussi beaucoup à la salle hein, on a rien sans rien. Tout ça pour vous dire que c’est malheureusement un peu injuste tout ça, certaines vont se déchirer à la salle, travailler le bas du corps sans relâche mais n’obtiendront pas forcément le même résultat VISUEL qu’une autre ou du moins pas le résultat qu’elles espèrent.

Il y a également « grosses fesses » et « grosses fesses » hein, on est d’accord. Des « grosses fesses » obtenues par un volume musculaire important c’est différent de « grosses fesses » pas entretenues. Puis il y a de plus en plus de grosses fesses pas naturelles, faites d’implants fessiers. Celles là on les reconnait assez facilement visuellement.

 

fashion fitness blog Gymshark Puma

 

Mon programme

Je ne suis pas de programme à proprement parler mais j’ai une espèce de routine sportive que j’ajuste selon mes envies et surtout selon les résultats que j’observe. Je fais 2 à 3 séances de muscu bas du corps (appelées également « legday »), un cours collectif de RPM, un cours collectif de body combat, une séance de muscu ciblée sur le haut du corps + un cours de danse dancehall d’1h30 par semaine.

Dernièrement j’avais augmenté le nombre de cours collectifs (donc cardio) or, au bout de quelques mois, je me suis rendue compte que mon corps avait changé et que ce n’était pas ce que j’aimais. Je suis donc revenue au rythme que je vous ai décris ci-dessus.

Depuis quelques mois maintenant je m’efforce de commencer mes training axés sur les fessiers par des exercices d’isolation pour bien pré-fatiguer le muscle et «taper dedans», en gros. Je vois bien la différence, c’est dingue ! Le but est de bien activer et faire chauffer une zone ciblée avant d’attaquer plus globalement le groupe musculaire visé avec des exercices polyarticulaires classiques comme le squat ou les fentes par exemple. L’avantage étant également que cela me permet de ne pas trop charger et d’avoir malgré tout de bons résultats.

 

fashion fitness blog Gymshark Puma

 

Quelques exemples d’exercices d’isolation : extensions de jambes arrières, relevés de bassin, hip abduction assis, abductions de hanche sur machine, etc. Ces 3 derniers exercices marchent très, très bien sur moi par exemple.

Pour ma part, je préfère me focaliser sur l’intensité et la qualité de mes mouvements et surtout aussi sur mes sensations plutôt que de m’obstiner à vouloir trop charger et peut-être mal exécuter l’exercice.

Cette technique de faire des exercices d’isolation permet également de palier à un problème assez récurrent chez certaines personnes dont je faisais partie, lorsque ce sont les cuisses qui prennent le dessus, ce qui est assez désagréable car on a l’impression de ne pas contrôler son entraînement et surtout de ne pas travailler la zone ciblée. Moi par exemple j’avais tendance à tout prendre dans les quadri.

Petit bonus lors du training : j’ajoute des élastiques dés qu’un exercice me le permet pour encore plus activer les fessiers. Attention ça pique !

 

fashion fitness blog Gymshark Puma

 

Je pense n’avoir rien oublié mais n’hésitez pas à me poser des questions si vous en avez.

 

/ SHOP MON LOOK /

/ TENUE /

Legging « Dry Sculpture » (porté en S) – Gymshark

Brassière « Energy Seamless Crop Vest » (portée en S) – Gymshark

Pull ajouré – Jennyfer (old)

Baskets Tsugi Netfit Evoknit – Puma

 

fashion fitness blog Gymshark Puma

fashion fitness blog Gymshark Puma

fashion fitness blog Gymshark Puma

fashion fitness blog Gymshark Puma

 

Bisous

 

2 Responses to “Avoir de belles fesses hautes et rebondies”

  1. SandySand1988 20 avril 2018 at 10 h 54 min #

    Tes photos mon dieu tu es superbe !!
    J’attendais ce post depuis longtemps, c’est trop intéressant merci Marie <3

  2. My skinny It blog 6 mai 2018 at 22 h 28 min #

    Ces photos sont sublimes et tes explications très pertinentes… un sans faute !

    Sabine
    Ps : je suis hyper fan de ces baskets ;)

Leave a Reply